Société historique du Nouvel-Ontario

Historique de la SHNO

Emblême de la SHNO de 1967 à 2013

Emblème de la SHNO de 1967 à 2013

Fondée le 30 mars 1942 au Collège du Sacré-Cœur de Sudbury par les Jésuites, la Société historique du Nouvel-Ontario s’est dotée de la mission de faire « revivre notre histoire », celle de l’Ontario français et du Nord ontarien. Son blason représente les forêts, les terres et les minéraux qui ont amené les explorateurs, les missionnaires et les colons à s’y établir. Imbus d’un esprit français et catholique qui inspiraient leurs travaux, les Jésuites ont choisi comme patrons les « saints martyrs canadiens » qui ont fondé Sainte-Marie-aux-pays-Hurons en 1642, le premier établissement français en territoire ontarien.

La Société historique du Nouvel-Ontario est née à une époque où les publications sur l’histoire franco-ontarienne se faisaient rares. Il n’y avait que les Presses de l’Université d’Ottawa qui publiaient des ouvrages en français en province, et ce, à partir de 1936 seulement. D’ailleurs, l’Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario avait fait reposer la légitimité des droits linguistiques des Canadiens français sur l’ancienneté de la présence française en Ontario, laquelle faisait d’eux un peuple de fondateurs. C’est dans cet esprit qu’elle a encouragé la publication d’ouvrages consacrés à l’« histoire nationale » des Canadiens français de l’Ontario. Pendant l’existence du Règlement XVII, ou l’interdiction en Ontario de l’enseignement en français, l’avenir de ce groupe national était en jeu. Il fallait donc aiguiser la conscience nationale des Franco-Ontariens, dont l’histoire pouvait « rivaliser avec avantage […] celle des autres » peuples (ACFÉO, 1919 : 10). Les Jésuites du Nord ontarien se sont ainsi inscrits dans cette volonté de contribuer à renforcer la mémoire des Franco-Ontariens, ce qui légitimait leur présence et leurs aspirations du coup.

Pendant plus de trente ans, le père Lorenzo Cadieux, s.j., a animé la Société historique du Nouvel-Ontario en y publiant une série de textes dans la série des « Documents historiques » et en y prononçant de nombreuses conférences. La Société a aussi misé sur la vulgarisation de ces recherches pour rejoindre un public plus large. Tout au long de ses huit décennies d’existence, la Société a maintenu cette tradition de publier des monographies ou des ouvrages collectifs sur l’histoire de l’Ontario français et du Nord ontarien, tout en tenant des causeries et, à l’occasion, des excursions sur le terrain qui visaient à rejoindre le grand public. Depuis 1942, elle contribue ainsi à renforcer la conscience collective et le sens d’appartenance des Franco-Ontariens à leur région.

[s.a.], « Procès-verbal de la Convention des Canadiens français d’Ontario », 25-26 février 1919, dans Université d’Ottawa, Centre de recherche en civilisation canadienne-française, Fonds de l’Association canadienne-française de l’Ontario C2, Volume 5, dossier 9.

BON DE COMMANDE

Veuillez remplir le formulaire pour commander le document sélectionné. Ensuite, on vous contactera pour confirmer la commande et effectuer la transation.







×